Bienvenue à bord !

D’abord, il y avait une vallée, creusée par la Meuse, dont le limon fertilisait les terres alentour. Puis la vallée devint industrielle, le cours du fleuve fut rectifié ; de précieux minerais furent extraits des entrailles de la terre ; l’atmosphère s’emplit de gaz et de poussières. Enfin, il y eut des friches, des espaces abandonnés, désaffectés puis réaffectés….

La croisière toxique est une enquête fluviale, une archéologie du passé qui se construit au fil de l’eau et des récits de nos trois guides – Anne Stelmes [1], Arnaud Péters [2] et Alexis Zimmer [3] – pour faire émerger, au milieu d’un imposant paysage, une histoire conflictuelle de l’industrialisation de la vallée de la Meuse.

À rebours d’une lecture nostalgique, héroïque et technophile de l’histoire du bassin liégeois, les croisières toxiques explorent d’autres registres de sensibilité et de rapport aux friches industrielles qui façonnent le bassin mosan.

Comment défaire le caractère d’évidence de l’histoire et permettre son héritage et sa réappropriation ? Comment rendre le territoire à nouveau polémique ? Comment rendre au bassin et à son évolution un sens échappant au discours politique lancinant sur la crise ou la reconversion ?
En voguant au milieu des traces de notre passé, c’est bien des outils pour comprendre notre présent et imaginer notre futur que nous cherchons à construire.

La Croisière Toxique se torpille le 26 octobre 2019 prochain! Dernière édition en vue.

Huitième édition et clap de fin pour les Croisières Toxiques, qui vous invitent à se torpiller en beauté! On vous donne rendez-vous pour une dernière édition ce 26 octobre, de 13h30 à 17h30.

Attention, exceptionnellement l’embarquement et le débarquement se feront au parc de la Boverie, à côté de la « tour cybernétique », au pied de la passerelle.

La croisière sera suivie du vernissage de l’expo « La croisière se torpille », d’une projection spéciale, d’un souper et d’une petite fête à la MMIL…

Infos et billeterie : https://tickets.certaine-gaite.org/

Les tickets sont disponible à la vente dans les locaux de l’ASBL D’une Certaine Gaieté, 97 Boulevard de la Sauvenière.

[1] Responsable scientifique des collections à la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie de Liège (MMIL).
[2] Historien au Centre d’histoire des sciences et des techniques, ULg
[3] Biologiste et philosophe, auteur de Brouillards toxiques chez Zones Sensibles (2016)

Newsletter

Je m’inscris à la newsletter (on n’est pas du genre encombrants !):